Krach boursier


Le krach boursier est un effondrement généralisé des cours sur les marchés actions.

Etymologie

Le terme “krach” est d’origine allemande, il est associé à un bruit fort et violent, et par extension à une catastrophe.

Initialement lié aux actions, le krach peut aussi être lié à d’autres marchés : krach obligataire, krach immobilier.

Prémisses d’un krach

Un krach fait souvent suite à :

  • une longue période de montée régulière des cours, associée à un sentiment de confiance excessif des investisseurs.
  • des ratios d’analyse fondamentale (tels que les PER) très au-dessus des moyennes sur le long terme.
  • la multiplication d’investisseurs ayant recours à des effets de leviers importants.

Déroulement du crash boursier

Le mouvement est généralement assez violent, du fait de nombreuses ventes “paniques” d’investisseurs.

Dans un phénomène de masse, tout le monde souhaite vendre, à tout prix, ce qui auto-entretient la baisse des cours.

Exemples

Quelques exemples de krash très connus :

  • Krach de 1929 : après plusieurs années de hausse soutenue des cours, le Dow Jones connait alors en octobre 1929 le krach boursier le plus important de son histoire. Le 29 octobre,  ou “mardi noir”, la bourse Américaine plonge de 13%.
  • Krach de 1987 : le 19 Octobre 1987, le Dow Jones plonge de 22%. Alors que le dollar était fortement surévalué depuis plusieurs années, la conjonction de plusieurs facteurs fait plonger Wall Street : hausse des taux directeurs allemands, déficit commercial américain plus fort que prévu, non-intervention des banques centrales pour réguler le change dollar/mark.







Vous n'avez pas trouvé la définition que vous recherchiez grâce au tri alphabétique ? Grâce au formulaire suivant, recherchez instantanément parmi plus de 500 définitions les termes boursiers connexes dans le glossaire d'Investir en Bourse.






Copyright © 2017 Investir en bourse - Tous droits reservés - Mentions légales